Gestion des émotions, peurs et phobies

Home » Hypnothérapie » Gestion des émotions, peurs et phobies

Gestion des émotions, peurs et phobies

– Gestion de la colère

La colère est une émotion humaine normale, généralement saine, que nous expérimentons tous à des moments de notre vie.

C’est une émotion extrêmement puissante. Nous l’utilisons pour nous renforcer et nous protéger lorsque nous percevons une menace ou une attaque.

C’est seulement la mauvaise gestion de la colère qui peut causer des problèmes.

Lorsque la colère devient hors de contrôle, elle peut avoir de multiples conséquences négatives : elle peut nuire à vos relations, causer des problèmes à votre travail, des violences conjugales et domestiques, des violences au volant, et cela affecte donc généralement la qualité globale de la vie des individus, ainsi que celle de leur entourage.

Qu’est-ce que la colère ?

Quand un individu se met en colère, son rythme cardiaque et sa pression sanguine augmentent, tandis que des substances chimiques comme l’adrénaline sont secrétées par son corps.

Le fait de relâcher cette tension (de manière physique ou verbale) s’accompagne de changements physiques. Cependant, certaines personnes n’arrivent  pas à relâcher cette tension et à supprimer leur colère. Cela les amène généralement à une montée en puissance des émotions qui les fait littéralement exploser  lorsque c’est trop.

Le but de la gestion des émotions, et notamment de la gestion de la colère est de contrôler à la fois les sentiments et émotions ainsi que l’excitation physiologique  créés par la colère.

Apprendre à reconnaître la colère et apprendre à l’exprimer correctement peut vous aider à gérer des urgences et à résoudre des problèmes plus facilement.

La clé du succès est de comprendre quelle est la cause de cette colère, puis d’apprendre à réagir calmement lorsque quelque chose cause ce sentiment de colère, sans s’en prendre à quelqu’un, crier ou devenir violent.

Les symptômes de la colère

  • Comportement agressif
  • Hostilité
  • Crises de nerfs, explosions
  • Retrait de la vie sociale, dû à la colère
  • Abus verbal ou physique
  • Nervosité musculaire
  • Mâchoires serrées…

Les causes de la colère

La colère peut être causée par des évènements internes et externes, et si elle commence à interférer avec votre vie de tous les jours et vos relations, alors il est temps de chercher de l’aide.

Les causes principales de la colère sont la frustration, la souffrance, les menaces, l’agacement, le harcèlement et la déception. D’autres causes d’ordre physique peuvent exister, telles que la fatigue, la faim, les conditions hormonales et la frustration sexuelle. Chaque personne est différente et peut donc réagir à certaines conditions plus qu’à d’autres.

Traitement de la colère

Les techniques de relaxation telles que la méditation ou la respiration ventrale peuvent parfois aider à réduire les sentiments de colère.

Lorsque la colère affecte la vie de tous les jours, la psychothérapie est souvent utilisée pour développer un éventail de techniques pour changer la façon de penser et de réagir.

L’hypnothérapie ainsi que les mouvements oculaires bilatéraux peuvent également vous aider à changer de manière de penser ou d’agir dans les situations où vous savez que votre colère peut exploser.

En accédant à votre esprit subconscient, l’hypnose permet d’identifier la cause de votre colère et vous aider à apprendre à la gérer d’une façon plus calme et relaxée.

 

– Gestion de l’anxiété

L’anxiété peut être expérimentée à différents niveaux, et même si la plupart des personnes font face à une forme très légère d’anxiété lorsqu’ils traversent des situations de stress (comme une présentation par exemple), les problèmes d’anxiété peuvent être sévères pour d’autres et peuvent perturber leur vie de tous les jours.

L’anxiété peut apparaître par « peur que quelque chose arrive », ou par peur que « quelque chose qui est déjà arrivé se reproduise à nouveau ».

Lorsque vous souffrez d’anxiété ou d’angoisse, cela peut vous amener à des situations d’évitement, car vous craignez que votre anxiété ou vos angoisses ne se déclenchent. Cela peut créer des problèmes dans vos relations ou votre travail, comme le fait de ne pas être capable d’aller au bout de potentielles opportunités professionnelles, de promotions, ou le fait de ne pas être capable de développer des relations avec les autres (formes d’autosabotage).

Les différents types d’anxiété

Trouble d’anxiété généralisé

Les personnes souffrant de troubles d’anxiété généralisée anticipent souvent des tragédies et s’inquiètent terriblement au sujet de la famille, l’argent et la santé. Ces troubles d’anxiété interfèrent avec la vie de tous les jours et sont généralement diagnostiqués quand quelqu’un passe au moins 6 mois à s’inquiéter de manière excessive de problèmes normaux que tout le monde rencontre tous les jours.

D’autres problèmes mineurs tels que les tâches ménagères ou des rendez-vous peuvent également causer de l’anxiété à certains, ce qui fait que leurs journées deviennent vite très stressantes.

Trouble panique / crises d’angoisse

Le trouble panique se manifeste par une peur intense, voire de la terreur, qui frappe d’un coup, sans prévenir. Les attaques de panique ou crises d’angoisses sont des symptômes communs du trouble panique, mais toutes les personnes qui souffrent d’attaques de paniques ne développeront pas forcément un trouble panique. Le trouble panique est bien plus commun qu’il n’y parait et affecte une large proportion de la population.

Trouble d’anxiété sociale / phobie sociale

Le trouble d’anxiété sociale se caractérise par une anxiété extrême et un inconfort dans les situations en société. Selon certaines recherches, le trouble d’anxiété sociale, connu également sous le terme de phobie sociale est la 3e affection psychiatrique la plus commune, après la dépression et l’alcoolisme.

La peur de se retrouver entouré par d’autres personnes, de devoir interagir avec elles et d’être jugé négativement par elles sont des signes communs d’anxiété sociale.

L’agoraphobie (la peur de sortir de chez soi, des lieux publics, de voyager seul, etc.) est une autre forme sévère d’anxiété sociale.

Les symptômes de l’anxiété

Tout comme il y a différents types d’anxiété, il y a également un certain nombre de différents symptômes d’anxiété. Parmi eux :

  • Vertiges et légers étourdissements
  • Durée d’attention réduite
  • Essoufflement
  • Agitation
  • Irritabilité
  • Difficulté à se concentrer
  • Perte d’intérêt pour le sexe, baisse de libido
  • Maux de tête
  • Perte d’appétit
  • Tension musculaire
  • Difficulté à respirer
  • Poitrine serrée
  • Transpiration
  • Problèmes de sommeil
  • Palpitations
  • Diarrhée

Causes de l’anxiété

Comme chaque personne réagit différemment aux différents types de pression, il est très difficile de déterminer une seule cause d’anxiété. La recherche suggère de nombreux facteurs contribuant à l’anxiété tels que :

–       La chimie cérébrale

Certains médicaments semblent altérer la chimie cérébrale de certaines personnes, suggérant qu’il pourrait y avoir un lien entre ces déséquilibres chimiques et l’anxiété.

–       L’hérédité

Il a été prouvé que l’anxiété pouvait être héréditaire, même s’il n’est pas simple de déterminer si la cause de l’anxiété est due à ces facteurs génétiques ou aux environnements et expériences similaires, ou à la mémoire transgénérationnelle.

–       Les expériences de vie

Les personnes ayant été exposées à des abus, des violences, de la pauvreté ou des drogues ont plus de chance de développer des épisodes anxieux, si ces expériences n’ont pas été traitées.

–       La personnalité

La recherche met en avant le fait que les types de personnalités permettent de déterminer si vous êtes susceptibles ou non de développer des troubles anxieux.

Traitements

L’anxiété peut souvent être traitée par une combinaison d’approches comme les thérapies cognitives, les thérapies comportementales…

L’hypnothérapie et les mouvements oculaires bilatéraux peuvent également être un traitement efficace contre les troubles anxieux, car ils permettent de remonter à la cause de l’anxiété et de changer la perception d’un évènement passé, ou de libérer l’émotion liée à cet évènement.

 

 

– Peurs et phobies

La peur est une réponse naturelle causée par un danger réel.

Par exemple, nous avons tous peur de faire face à un animal sauvage, féroce, affamé. La peur est liée à l’instinct de survie, elle nous met en garde contre certaines choses ou situations.

Une phobie, par contre, est une peur irrationnelle causée par une situation ou un objet qui est peu ou pas dangereux. La personne phobique est tout à fait consciente de sa peur. Par conséquent, elle tente d’éviter, par tous les moyens, la situation ou l’objet redouté.

Par exemple, la spectrophobie (la peur des miroirs, des reflets) peut causer beaucoup d’anxiété à certaines personnes, mais la peur elle-même n’est pas liée à un danger.

Les phobies sont liées à notre subconscient, et comme elles sont irrationnelles, elles peuvent souvent être traitées efficacement par l’hypnose.

Les phobies sont extrêmement communes et leur éventail est large : des moins connues (comme l’épistaxiophobie, la peur des saignements de nez) aux plus connues (arachnophobie, peur des araignées).

En général, on note un comportement d’évitement de ce qui rappelle l’objet de la phobie, et des sentiments d’anxiété, de perte de contrôle voire de panique.

Ceux qui souffrent de phobies savent généralement que leur peur est irrationnelle, mais ils ne peuvent pas la contrôler, car c’est un comportement inconscient.

Les phobies spécifiques

Quelques exemples de phobies classiques sont les lieux clos, les araignées ou la peur de l’avion.

C’est la peur d’une chose spécifique plutôt que juste une peur extrême, et ces phobies commencent généralement tôt dans la vie du sujet et perdurent à l’âge adulte.

La phobie sociale

Cette phobie se caractérise par une anxiété très forte et une sensation d’inconfort dans les situations sociales.

La peur d’être regardé et jugé par les autres est écrasante, et bien que ceux qui souffrent de cette phobie savent qu’ils agissent de manière irrationnelle, ils sont incapables de contrôler et de calmer leurs angoisses.

La phobie sociale est variable d’un individu à un autre, entre la crainte d’un seul type de situation ou de toutes les situations impliquant d’autres personnes.

La phobie sociale se développe généralement au moment de l’enfance ou de l’adolescence.

 

Symptômes des phobies

  • tremblements
  • transpiration, sueurs froides
  • nausées
  • maux de tête
  • cœur qui s’accélère
  • rougissements
  • palpitations
  • difficultés à s’exprimer
  • désir d’éviter la situation

Les causes des phobies

 

Les phobies naissent généralement très tôt dans la vie d’une personne, et peuvent apparaître pour tout un tas de raisons. Il arrive que les phobies se transmettent dans une même famille, difficile de savoir s’il s’agit d’hérédité, d’un simple comportement appris et reproduit, ou d’une mémoire transgénérationnelle.

Par exemple, un enfant peut avoir appris à avoir peur et à devenir phobique de quelque chose en observant les réactions d’un membre de sa famille face à une situation ou un objet (une mère qui hurle devant une araignée lui donne la sensation que l’araignée est dangereuse, vu l’état de sa mère, et il va développer à son tour cette peur, par reproduction).

Les expériences traumatisantes et la chimie cérébrale sont également reconnues pour influencer le développement des phobies.

Le traitement des phobies

L’hypnothérapie peut aider à traiter une phobie en identifiant la cause de cette phobie (régression à la cause), en désactivant l’émotion associée à cette scène, et en permettant au sujet de réagir différemment et calmement dans le futur à l’objet ou la situation qui lui faisait peur à l’époque.

Les phobies sont des peurs déplacées sur un autre objet, comme une projection, et comme elles ne sont pas rationnelles, il est tout à fait possible de les calmer et de les traiter.

 

L’hypnothérapie peut également aider à traiter les phobies par la relaxation et par des techniques de désensibilisation (comme on le ferait pour des allergies physiques) et par la création de nouveaux comportements et habitudes tels que se sentir calme et relaxé.