Arrêter de fumer

Home » Hypnothérapie » Arrêter de fumer

Arrêter de fumer avec l’hypnose ? C’est possible

L’arrêt du tabac se fait en plusieurs séances.

Si vous souhaitez vraiment arrêter de fumer, il se peut que vous ne retouchiez à aucune cigarette à l’issue de la première séance, même si nous partons généralement sur une base de 5 séances.

Les gens se sont mis à fumer du tabac de manière récréative depuis que le tabac a été introduit en Europe à la fin du 15ème siècle, ce n’est qu’à partir du début du 20ème siècle qu’on a vu apparaître les effets à long terme de la cigarette sur la santé.

Malgré le grand nombre de recherches scientifiques qui nous disent que fumer est mauvais pour la santé, beaucoup de personnes ont du mal à se libérer de l’emprise du tabac. Vous savez que le tabac est néfaste, mais vous ne pouvez pas empêcher de fumer : il s’agit d’un comportement inconscient.

La plupart des gens commencent à fumer par curiosité, par pression des proches ou simplement par ennui, et rapidement, une addiction se crée. Se débarrasser de ce genre d’addiction physique et mentale nécessite plus que de la simple volonté personnelle.

Rechercher les effets de la cigarette, apprendre ce que vous allez gagner en arrêtant de fumer et découvrir toutes les différentes manières d’arrêter est la première étape pour casser l’habitude.

La seconde étape consiste à travailler en hypnose pour vous libérer des schémas inconscients associés au tabac.

 

De quoi est faite une cigarette ?

Avant toute chose, il est important de comprendre ce qu’est une cigarette et quels effets ses substances peuvent avoir sur notre santé.

En surface, le tabac enroulé dans du papier peut sembler inoffensif, mais la fumée qui se dégage lorsque la cigarette est allumée est un poison.

Un véritable cocktail chimique est ajouté aux cigarettes de manière à rendre leur goût meilleur et à vous rendre accro. Une fois que vous aurez compris ce qu’il y a réellement dans ce que vous respirez chaque jour, faire le choix d’arrêter devrait être plus facile.

  • NicotineC’est la drogue qui cause l’addiction chez les fumeurs. La nicotine stimule le cerveau, ce qui fait que quand vous la retirez de votre vie, vous traversez des périodes de maux de tête, d’anxiété accrue et de pulsions incontrôlées.
  • GoudronLe goudron est un résidu qui se dépose dans votre système après avoir fumé du tabac.  Il contient plus de 4000 produits chimiques, et il contient également plus de 50 substances cancérigènes, ce qui est également la raison pour laquelle la cigarette est considérée comme l’une des plus grandes causes de maladies.
  • Monoxyde de carboneCe gaz affecte la capacité de notre sang à transporter l’oxygène, ce qui veut dire que votre corps n’a pas l’oxygène dont il a besoin lorsque vous fumez. Cela peut vous affecter par une circulation affaiblie, de faibles niveaux d’énergie et le souffle court.

Faits et chiffres sur la cigarette

Maintenant que vous savez ce qu’il y a dans votre cigarette, voici quelques faits expliquant ses effets :

  • Le tabac reste la première cause de mortalité évitable en France. Il est responsable de 200 morts par jour en France. Dans le monde, il entraîne 6 millions de morts soit 12% des hommes et 6% des femmes.
  • Le taux de mortalité est trois fois plus élevé chez les fumeurs par rapport aux non-fumeurs.
  • L’espérance de vie d’un fumeur est environ de 10 à 15 ans ans de moins qu’un non-fumeur.
  • La plupart des décès liés au tabac sont des morts longues, douloureuses avec des symptômes plus que désagréables.

Maladies liées au tabagisme (Sources : centre de ressources anti-tabac)

Fumer augmente le risque de développer un large éventail de maladies.

Le tabac est le principal facteur de risque du cancer.

Le tabac est responsable de plus de 33% des cancers chez l’homme et 10% chez la femme.

90% des cancers du poumon sont provoqués par le tabac.

Un cancer de la vessie sur deux est provoqué par le tabac.

Un fumeur régulier sur 2 meurt prématurément des suites de son tabagisme, dont la moitié avant l’âge de 65 ans.

80% des victimes d’infarctus du myocarde âgées de moins de 45 ans sont fumeurs.

Le tabagisme passif tue chaque année 3000 à 5000 personnes qui ne fument pas, dont 2/3 de maladies cardiovasculaires.

70 000 à 100 000 personnes souffrent d’une thrombose (présence d’un caillot dans une veine) provoquée par le tabac. Le tabac représente le 1er pollueur des poumons : 20 cigarettes fumées correspondent au seuil d’alerte à la pollution en ville.

8 millions de personnes dans le monde pourraient décéder chaque année à cause du tabac d’ici 2030, selon un nouveau rapport sur la lutte antitabac publié en février 2008 par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 80% de ces décès devraient survenir dans les pays en développement précise l’OMS.

Bénéfices et avantages liés à l’arrêt du tabac

– 1 cigarette en moins équivaut à 11 minutes de vie supplémentaire.

Malgré la peur que peut provoquer la lecture de tous ces chiffres et informations, il est essentiel de savoir qu’ il n’est jamais trop tard pour arrêter. Plus vous arrêtez de fumer tôt, plus votre corps se remettra vite et le risque de développer des maladies mettant en danger votre vie baissera.

– Une espérance de vie plus longue

L’espérance de vie d’un fumeur est augmentée de 9 ans si l’arrêt du tabac survient à 40 ans. L’espérance de vie d’un fumeur est augmentée de 6 ans si l’arrêt du tabac s’effectue à 50 ans ; elle est de 3 ans si cet arrêt survient à 60 ans. Si vous arrêtez de fumer, non seulement vous rallongerez votre vie, mais vous devriez également avoir moins de problèmes de santé, créant ainsi une vie plus heureuse, et une fin de vie plus indépendante.

– Plus d’énergie

Le monoxyde de carbone vole l’oxygène de votre corps, et sans oxygène le corps ne peut pas fonctionner correctement. Lorsque vous arrêtez de fumer, vous baissez le niveau de monoxyde de carbone dans votre corps, permettant à vos poumons et à vos muscles de travailler comme ils devraient. Plus d’oxygène dans le cerveau vous aidera également à vous sentir plus alerte, énergique et éveillé. Vous devriez également remarquer que votre sommeil s’améliore, dû à l’absence de nicotine dans votre système.

– Système immunitaire boosté

Quand vous fumez, votre système immunitaire est affaibli ce qui vous rend plus susceptible d’attraper un rhume ou une grippe. Lorsque vous arrêtez de fumer, votre système immunitaire est boosté, ce qui signifie que vous tomberez moins facilement malade et vous sentirez en meilleure santé.

– Plus d’argent

Si vous avez fumé 20 cigarettes par jour pendant 10 ans, vous avez dépensé approximativement 20 000€.  A chaque fois que l’envie de fumer fait son apparition, pensez à ce que vous pourriez faire avec cet argent en plus !

– Un meilleur souffle

Au bout de 9 mois sans fumer, votre capacité pulmonaire devrait augmenter de 10%, vous aidant à faire des choses simples comme monter les escaliers sans être essoufflé. Vous devriez vous débarrasser de la toux du fumeur et de toute difficulté respiratoire comme l’asthme.

– Un niveau de stress réduit

Beaucoup de fumeurs se jettent sur une cigarette quand ils se sentent stressés, comme si l’impact immédiat de la nicotine les faisait se sentir relaxés. C’est une croyance.

En vérité fumer ne fait qu’augmenter le niveau de stress. Des études ont montré que les anciens fumeurs sont moins stressés que lorsqu’ils fumaient.

– Une peau rajeunie

Fumer accélère le vieillissement prématuré de la peau, la rendant sèche,  terne et ridée. Lorsque vous arrêtez de fumer, cet effet est inversé puisque votre peau est nourrie comme elle en a besoin. Cela signifie qu’avec le temps, vous devriez trouver que votre teint s’éclaire et que vos rides s’estompent ou sont moins visibles.

– Un meilleur sens du goût et de l’odorat

Les substances chimiques présentes dans les cigarettes affectent les papilles gustatives et l’odorat.

En arrêtant de fumer, vous redonnez de la vie à vos sens, ce qui donnera à votre goût et votre odorat une intensité plus grande !

– Vous protégez ceux que vous aimez

Le tabagisme passif peut être aussi mortel que le fait de fumer une cigarette directement. En ne fumant pas près de vos amis ou votre famille, vous réduisez leur risque de développer des maladies liées au tabac.

En arrêtant de fumer, vous augmentez votre temps de vie près de ceux que vous aimez.

– Vous retrouvez votre liberté

Lorsque vous êtes fumeur, vous êtes un esclave. Vous faites ce que la cigarette vous demande, même s’il vous fait sortir au milieu de la nuit parce que vous n’avez plus de paquet.

En arrêtant de fumer, vous retrouvez le contrôle de vous-même, le contrôle de votre vie. Vous retrouvez votre liberté.

 

Chronologie de l’arrêt du tabac

 Temps écoulé depuis votre dernière cigarette  Effets sur votre corps
 20 minutes  Votre pression sanguine et vos pulsations cardiaques reviennent à la normale.
 12 heures  Le taux de monoxyde de carbone redescend au niveau normal.
 24 heures  Votre corps commence à rejeter le mucus qui s’est accumulé dans vos poumons.
 72 heures  Respirer devient plus simple et votre niveau d’énergie s’accroît.
 1 mois  L’apparence de votre peau commence à s’améliorer.
 3-9 mois  Votre capacité pulmonaire devrait augmenter jusqu’à 10% de plus.
 1 an  Le risque de souffrir d’une attaque cardiaque est baissé de moitié comparé à un fumeur.
 10 ans  Le risque de développer un cancer du poumon est baissé de moitié comparé à un fumeur.
 15 ans  Le risque de souffrir d’une attaque cardiaque est le même que celui d’un non-fumeur.

 

Comment arrêter de fumer ?

Que vous vous considériez comme un fumeur social ou comme un gros fumeur, la pensée d’arrêter peut être intimidante. Même si cela peut sembler difficile, c’est sans aucun doute la meilleure chose que vous puissiez faire pour votre santé.

Il existe tout une gamme de ressources pour vous aider à démarrer, et un large éventail de groupes de supports en ligne ou non qui feront que vous ne vous sentirez jamais seul.

Peurs communes liées à l’idée d’arrêter

Lorsque vous prenez la décision d’arrêter de fumer, il est tout à fait normal d’avoir quelques peurs initiales.

Quelques-unes de ces peurs sont les suivantes :

  • Prendre du poids – la nicotine est un modérateur d’appétit donc il est possible que lorsque vous arrêterez de fumer, votre appétit augmente. Cela n’arrive pas à tout le monde, mais il vaut mieux s’y préparer, au cas où. Remplissez votre frigo avec des encas sains et essayez d’augmenter votre niveau d’activité physique. Et n’oubliez pas : même si vous prenez un peu de poids, il peut être reperdu par la suite ! De mon côté, pour vous éviter de prendre du poids, j’ai prévu pour vous une suggestion de remplacer votre cigarette par… un verre d’eau par exemple ! Cela vous évitera de vous jeter sur les paquets de biscuits.
  • Perdre le lien social – pour certaines personnes, fumer est considéré comme un outil social qui vous regroupe vous et vos amis/famille/collègues. La vérité est que l’interdiction de fumer dans les lieux publics a été introduite en 2007, et que sortir dehors pour fumer est plutôt une expérience d’isolement. Appréciez l’idée que désormais vous allez pouvoir rester à l’intérieur et encourager vos amis ou proches fumeurs à se joindre à vous et à arrêter également. Vous avez bien d’autres solutions que la cigarette pour créer un lien social.
  • « Je ne sais pas si c’est le bon moment » – c’est une excuse habituelle, mais malheureusement il y a peu de chances que vous trouviez réellement de « bon moment » pour arrêter. La vie aura toujours ses hauts et ses bas,  l’astuce c »est donc de réussir à les gérer sans avoir recours à la cigarette.  Plus vous mettez de temps à décider d’arrêter de fumer, plus vous faites de mal à votre corps !

Avant d’arrêter de fumer, il est souvent plus facile d’avoir une raison solide ou un but en tête : vous pouvez avoir envie d’arrêter car vous désirez avoir un enfant, vous pouvez aussi simplement arrêter car vous voulez être en meilleure santé.

Quelle que soit la raison, essayez de l’écrire et de l’accrocher quelque part où vous la verrez tous les jours.

Une fois que vous vous serez fait la promesse d’arrêter de fumer, il sera temps de trouver de l’aide et du support.

Voir son médecin généraliste est une bonne première étape, il pourra vous renseigner sur les différents traitements dont la thérapie de remplacement de la nicotine, les groupes de support et des astuces pour changer votre comportement.

L’hypnothérapie pour arrêter de fumer

Une grosse partie de l’arrêt du tabac est de se défaire de l’habitude de fumer que vous aviez et de regarder les cigarettes différemment.

L’hypnothérapie est vite devenue l’une des méthodes les plus populaires et efficaces pour y parvenir.

Si vous envisagez l’hypnose pour arrêter de fumer, la première étape est d’être sûr que vous arrêtez pour VOUS .

L’hypnothérapie est plus efficace lorsque vous désirez VRAIMENT arrêter – si vous pensez juste que vous devriez ou si c’est parce qu’un ami ou membre de votre famille vous y pousse, vous n’obtiendrez pas les résultats que vous souhaitez. Vous devez avoir envie de faire les choses pour VOUS.

L’hypnothérapie fonctionne en vous plongeant dans un profond état de relaxation dans lequel votre esprit est plus ouvert à la suggestion.

Pour certaines personnes, une simple séance est suffisante pour arrêter de fumer, cependant quelques sessions de suivi peuvent être nécessaires, ce pour quoi nous partons sur une base de 5 séances.

En général, la première séance est dédiée à ce que nous appelons la régression à la cause : pourquoi me suis-je mis à fumer ? Qu’est-ce qui m’a donné envie de fumer ? Quelles sont les associations que j’ai faites avec le tabac ?

Ensuite, il s’agit de casser vos habitudes, et plusieurs stratégies peuvent être mises en place : nouvelles habitudes, diminution du tabac en vue d’arrêter ou arrêt total.

Enfin, l’arrêt du tabac en lui-même, dans lequel je vous soumettrai des suggestions telles que « Jamais plus je ne fumerai » ou « La fumée de cigarette est toxique pour moi-même ».

Pour finir, il faut savoir que l’envie de nicotine reste dans le corps pendant 6 à 8 semaines, il peut donc être intéressant pendant ce laps de temps de réaliser des séances de soutien.

Certains trouveront que l’hypnose est suffisante pour casser les habitudes, d’autres préfèreront l’associer à d’autres aides médicamenteuses pour réduire l’addiction à la nicotine, de manière à traiter l’addiction physique et l’addiction mentale ensemble. Il n’y a pas de problème à associer différentes techniques : acupuncture, patchs, hypnothérapie. L’essentiel est que cela fonctionne pour vous.

En explorant toutes les possibilités, vous devriez trouver un traitement approprié pour vous aider à arrêter de fumer pour de bon et retrouver votre liberté.